qualité du sommeil

Le sommeil est un état d’inconscience nécessaire pour le bien-être de tout individu. Un manque peut parfois causer de nombreuses séquelles pour votre organisme ainsi que votre cerveau. Sur ce, vous devez toujours veiller à adopter une excellente hygiène du sommeil. Il ne s’agit cependant pas d’une tâche aisée, car cela exige une certaine connaissance et le respect de quelques règles. Découvrez ce qu’il faut faire et ne pas faire pour améliorer la qualité de votre sommeil.

A faire : Opter pour la téléconsultation

La téléconsultation constitue un moyen de traitement qui s’avère très pratique, surtout avec les confinements que traverse actuellement le monde. Il s’agit en réalité d’une solution qui vous permet de bénéficier des expertises d’un médecin à distance. D’ailleurs, vous pouvez parcourir le lien https://www.mariefrance.fr/equilibre/sante/teleconsultation-enjeux-consultation-ligne-490198.html si vous souhaitez avoir plus d’informations à propos de ce sujet.

En réalité, cette alternative vous permettra d’améliorer considérablement votre sommeil pour réduire les moments d’insomnie. Pendant les séances de téléconsultation, vous serez en contact avec des professionnels de la santé qui se chargeront de vous donner des conseils afin d’optimiser votre sommeil. Vous n’avez d’ailleurs pas à vous inquiéter, car cette solution est prise en charge par l’assurance maladie.

A faire : Respecter les horaires réguliers de sommeil

Si vous souhaitez réduire les insomnies à répétition la nuit, commencez alors par respecter les horaires de sommeil. En effet, pour dormir efficacement, vous devez revoir vos moments de repos. Plus ils se révéleront irréguliers, plus vous aurez du mal à avoir une bonne hygiène de sommeil.

Pour cela, essayez de revoir votre heure de lever. Faites le même exercice le soir et ne dormez pas que lorsque vous ressentez réellement ce besoin. Au début, vous risquez de vous coucher tard dans la nuit, mais avec de l’insistance et de la rigueur, vous finirez par adopter des horaires plus ou moins réguliers.

 

A faire : Contrôler ses heures d’exposition à la lumière pour un sommeil de qualité

Savez-vous que les heures pendant lesquelles vous êtes exposé à la lumière ou à l’obscurité influencent grandement la qualité de votre sommeil ? En réalité, la mélatonine, l’hormone qui favorise le sommeil, ne supporte pas du tout la lumière. Lorsque vous vous exposez alors à cette source d’éclairage à des heures peu convenables, vous risquez de modifier votre horloge biologique. Conséquence, vous aurez désormais du mal à trouver le sommeil, puisque la molécule messagère qui en est responsable aura subi des modifications.

améliorer la qualité du sommeil

Pour éviter de pareilles situations, essayez de vous exposer à la lumière d’une manière contrôlée. Si vous avez envie de passer des moments en pleine luminosité, préférez plutôt la lumière solaire le jour. La nuit, n’hésitez pas à dormir dans l’obscurité. Si vous avez peur du noir, optez alors pour une lumière tamisée pour éclairer votre chambre.

A lire aussi “De quoi dépend la qualité de votre sommeil

Pour favoriser encore plus le sommeil de qualité, évitez d’allumer les plafonniers une heure avant de vous coucher. En lieu et place de ceux-ci, misez plutôt sur les lumières indirectes. Par ailleurs, les fortes luminosités ne proviennent pas uniquement des appareils d’éclairage. Il existe d’autres dispositifs qui émettent également une très forte lumière, tels que les :

  • ordinateurs ;
  • ipads et smartphones ;
  • tablettes.

Pour cela, réduisez l’utilisation de ces appareils la nuit, car l’exposition lumineuse qu’ils engendrent suffit pour ralentir la sécrétion de la mélatonine. Évitez donc de regarder vos courriels ou votre Facebook avant de rejoindre le lit. Même si vous vous réveillez au milieu de la nuit, évitez toujours leur utilisation, sinon vous risquez de vivre un moment d’insomnie inoubliable.

A faire : Réduire ses moments de sieste pour améliorer la qualité du sommeil

Les siestes constituent un excellent moyen pour faire reposer son cerveau. Cependant, lorsque vous exagérez durant cette activité, la probabilité est très forte que vous ayez du mal à retrouver le sommeil la nuit. En réalité, la sieste procure non seulement une excellente récupération, mais diminue dans le même temps la pression du sommeil.

Lorsque vous souffrez alors d’insomnie, préférez de petits moments de détente en lieu et place de la sieste. Cela vous permettra de vite trouver le sommeil au moment opportun.

A ne pas faire : Prendre de l’alcool ou de la drogue avant le sommeil

D’aucuns vous diront que l’alcool et la drogue sont de véritables stimulants du sommeil. Eh bien, sachez qu’ils n’ont pas vraiment tort, mais il existe un détail dont vous devez prendre connaissance. La consommation de ces substances vous aide à vous endormir mais ne peut pas améliorer la qualité du sommeil.

Alors, avec la prise de ces produits, vous retrouverez le sommeil comme vous le souhaitez, mais vous dormirez mal. Inutile de préciser que pour mesurer la qualité du sommeil, il ne suffit pas de savoir que vous avez dormi.

D’ailleurs, les polysomnographies ont démontré l’effet de la drogue et de l’alcool sur un être humain. D’après leurs résultats, ces substances permettent à leurs utilisateurs de vite dormir, mais avec une très mauvaise qualité de sommeil. C’est ce qui explique surtout les réveils exécrables enregistrés chez ces intéressés. Après s’être levés du lit, ils ressentent toujours la fatigue et sont souvent mal en point. Si leur sommeil était vraiment de bonne qualité, ça aurait plutôt été le contraire.